#6 La restauration chinoise “cool” en plein coeur de Paris

#6 La restauration chinoise “cool” en plein coeur de Paris

Le restaurant Petit Bao a vu le jour en janvier 2019, avec l’idée de casser les clichés sur la cuisine chinoise. Nous avons rencontré virtuellement (confinement oblige) Céline Chung, co-fondatrice de Petit Bao qui nous a partagé son parcours.

Elle a grandi à Paris et a suivi un parcours d’école de commerce avant de se lancer dans le conseil. Trois ans plus tard, elle se questionne sur le sens à sa vie professionnelle. “J’ai toujours voulu entreprendre” mais “comment avoir un impact positif dans la vie des gens?” se demandait-elle. Suite à cette réflexion elle se tourne vers sa passion pour la cuisine, la food et la restauration. Sa volonté était de créer un lieu de vie et “rendre les gens heureux pendant une heure de repas”. Pour elle, un restaurant c’est un terrain idéal “d’expression pour la double culture”, étant elle-même franco-chinoise. 

Elle commence par se former chez les restaurants PNY (Paris New York), où elle apprend le métier de restaurateur aux côtés des fondateurs. Puis elle rencontre Billy, plus expérimenté en restauration, avec qui elle décide de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale. Le binôme a la même vision et sont tous deux complémentaires : elle est en charge de la direction artistique (architecture des lieux, création des recettes) et de la formation des cuisiniers, lui, est en charge de l’opérationnel et des finances. Cette union professionnelle donne naissance à Petit Bao, un concept qui tend à rendre la restauration chinoise cool et tendance, de part leur décoration travaillée, leur équipe jeune et leurs collaborations branchées. Tout en préservant l’authenticité de la cuisine chinoise traditionnelle, à un prix abordable.

Pour mener à bien leur projet, les deux associés décident de se former aux techniques de la cuisine chinoise : rien de mieux qu’un mois à Shanghai pour apprendre auprès des chefs locaux. Le but était de se former eux-même, puis de transmettre ce savoir à leurs employés et d’inventer leurs propres recettes. “On ne veut pas être dépendants de chefs, on veut maîtriser toute la cuisine nous-même” nous confie-t-elle.

A leur retour en France, Céline et Billy lancent une campagne de crowdfunding qui leur permet de récolter plus de 9000€, de créer une véritable communauté et surtout de faire un gros coup de buzz, qui vaudra le succès des premières semaines d’ouverture.

Petit Bao, c’est aussi un restaurant engagé dans une démarche éco-responsable. Les plats faits maison sont issus de produits bio, de saison et sont approvisionnés par des partenaires locaux. Les plats sont préparés à la dernière minute devant le client par les Maîtres Bao et les Maîtres Wok. Ils privilégient la consommation sur place et les emballages biodégradables afin d’éviter les déchets plastiques liés à la vente à emporter.

Mais les baos, c’est quoi exactement ?

“Un bao c’est comme une petite brioche farcie et cuite à la vapeur. Il y en a plein de sortes en fonction des différentes régions de Chine. À Shanghai, la spécialité c’est le xiaolongbao, un ravioli en forme de bourse dont la pâte est hyper fine, contenant une farce et un bouillon à l’intérieur ! Il y a également le baozi par exemple, qui est un pain moelleux fourré d’une farce de viande ou de légumes ! C’est ceux là qu’on propose chez Petit Bao. “

L’impact du Covid-19 sur Petit Bao

D’après Céline, l’arrivée du COVID-19 en Chine a ravivé une vague de racisme envers la population asiatique en France. A Paris, certains quartiers réputés pour leurs restaurants chinois se sont vidés dès le mois de janvier, comme ceux du 13ème arrondissement ou le quartier Belleville. Certains restaurants ont subi une baisse de -50% par rapport à leur fréquentation habituelle.

Par chance, Petit Bao est un restaurant chinois épargné par ce phénomène. Au vu de la situation, Céline et ses équipes s’étaient préparées à une fermeture potentielle du  restaurant mais de nature optimiste, ils gardent le moral. Pendant le confinement, ils ne restent pas les bras croisés et veulent agir : “C’est important pour nous d’aider les soignants.” Céline a développé des kits de recette à commander sur leur site internet, livrés directement au domicile des parisiens. L’objectif de ces kits : financer la distribution de repas pour le personnel soignant avec les opérations “Protège ton soignant” et “les Ravitailleurs”. L’équipe prépare chaque jour, sur la base du volontariat, environ 80 repas. Une belle preuve de solidarité !

What’s next ?

Malgré la crise sanitaire, Céline et Billy restent très motivés et reviennent en force avec un nouveau projet : en septembre prochain, le restaurant Grand Bao ouvrira ses portes près du Canal Saint-Martin, avec comme nouveau produit phare : le “gros bao”. On a déjà hâte de découvrir cette nouvelle cantine chinoise ultra branchée !

Restaurant Petit Bao
116 rue Saint-Denis 75002
www.petitbao.com

Les beaux jours approchent, et nous vous proposons d’aller à la rencontre de Nathalie et de son comptoir à salade Verdé.


Publications similaires