#4 Une ambiance méditerranéenne à Saint-Germain-des-Prés

#4 Une ambiance méditerranéenne à Saint-Germain-des-Prés

Cette semaine nous retrouvons Ahmed et Soufian, fondateurs de Cook’n Saj​, un restaurant libano-syrien revisité, en plein cœur du quartier de Saint-Germain-des-Prés. Loin de l’univers de la restauration traditionnelle, ils débutent l’aventure Cook’n Saj en 2016, et peuvent compter sur leur famille pour les accompagner dans ce projet. Ils décident d’allier leurs forces entrepreneuriales avec “la cuisine de la maman” pour créer un restaurant unique en son genre. En rentrant dans ce lieu cosy au décor végétal alliant bois et pierres apparentes, on se sent comme à la maison. C’est une bonne ambiance assurée et beaucoup de second degré. 

L’histoire de deux frères entrepreneurs

Soufian, ayant décidé de partir à l’aventure Outre-Atlantique, s’est installé à Saint-Martin en 2005 et à crée sa marque de prêt-à-porter. Il a pu ouvrir sa propre boutique d’abord, puis a confectionné également pour des marques et des créateurs dans les Caraïbes et les États-Unis. Pour l’amour du partage culinaire, il décide en parallèle de vendre des Saj (des pains fins libanais garnis) dans des lieux de divertissement.

Ahmed, lui aussi a l’envie d’entreprendre dans le sang. Il se tourne vers un DEUG d’éco-gestion puis vers une formation commerciale avec un DUT en Techniques de Commercialisation et valide sa Licence en Management et Gestion d’Entreprises en 2003. L’entrepreneuriat n’était pas aussi courant qu’aujourd’hui et l’idée de lancer son entreprise à la sortie de l’école n’était pas envisageable. Une fois diplômé, il s’expérimente en exerçant des métiers dans divers secteurs : le théâtre, le prêt-à-porter ou encore la production audiovisuelle. Ces différents postes lui permettent d’acquérir la casquette, très formatrice, de Chef de projet. Mais ses besoins de liberté et d’autonomie ne cessaient de grandir. En 2014,​ il décide d’ouvrir un bureau de traduction. Mais finalement, Ahmed rêve d’un lieu de vie à son image. Pour cette nouvelle expérience entrepreneuriale, quoi de mieux que de se retrouver en famille ? A ce moment-là, Soufian se réinstallait à Paris, pour se rapprocher de ses proches. Ni une ni deux, monter une affaire commune était une évidence.

Une alliance de cultures pour l’ouverture d’un lieu familial et convivial

Au départ, cette nouvelle histoire entrepreneuriale était fraternelle et réunissait les objectifs des deux frères : celui d’Ahmed, à savoir d’ouvrir son salon de thé moderne, convivial et chaleureux, et celui de Soufian, de vendre des Saj et partager les saveurs méditerranéennes traditionnelles. Il fallait donc trouver un compromis, un univers culinaire qui unit au-delà des cultures. Ahmed voulait y apporter une touche plus tendance et contemporaine, avec un plat qui mette tout le monde d’accord : l’indétrônable burger ! Avec cette touche occidentale, Ahmed voulait “rassembler le plus de monde possible, dans le même lieu”. Bingo, les deux frères venaient ainsi de trouver le liant parfait entre la cuisine méditerranéenne et occidentale.

“Travailler en famille, c’est aussi beau que difficile” nous confie Ahmed. Leur univers et leurs expériences hétérogènes complexifient la co-gestion mais se sont aussi avérés être une force, car cette association est une perpétuelle recherche de compromis et de consensus. “Ce n’est pas plus mal, cela permet à l’un et à l’autre, de ne pas être à l’extrême de ses envies et de sa vision des choses”, admet Ahmed. Pour parfaire et sublimer leur vision de la cuisine qu’ils veulent partager, le duo décide d’embarquer leur maman, dans l’aventure, pour apporter sa touche personnelle mais surtout ses recettes uniques et innovantes. “La maman c’est la cheffe à la cuisine et à la maison” dit-il en rigolant. L’objectif : proposer une cuisine authentique et généreuse. L’union d’une famille et la culture méditerranéenne revisitée donne un combo à succès !

Une clientèle à l’image des deux frères

Le restaurant, situé au cœur du quartier de Saint-Germain-des-Prés, est excentré des zones de restauration parisiennes, et la rue bénéficie de peu de passages. “C’est un travail quotidien d’avoir de la clientèle”, nous confie Ahmed. Cook’n Saj attire une clientèle internationale : “j’ai l’impression de voyager tout le temps” dit-il. À la fois des touristes mais aussi des parisiens, amateurs de l’ambiance cosmopolite. Dans leur restaurant, Ahmed et Soufian veulent créer de la mixité sociale. Le pari des deux frères est gagné : réunir leurs clients au-delà de leur milieu social, géographique et de leurs origines.

Les clients au centre de leurs préoccupations

Les deux frères chouchoutent leurs clients, et ils le leurs rendent bien. De jour en jour, Cook’n Saj ​se crée une notoriété en ligne grâce à des avis positifs qui les hissent, pendant une période, au sommet du classement des meilleurs restaurants à Paris*. Ce succès, ils le doivent à leur cuisine, mais pas seulement. C’est surtout l’ambiance qui règne dans le restaurant qui en fait toute sa réputation. “Mon frère et moi, on met l’ambiance, on fait le spectacle”. Blagues, blind tests… tout pour mettre une bonne atmosphère au restaurant. “Les gens lorsqu’ils viennent sont dans un théâtre”. Leurs clients habitués savent à quoi s’attendre “quand ils n’ont pas le moral, ils viennent au restaurant et savent qu’ils repartiront avec le sourire”.

Monter ton resto, c’est comme monter une entreprise, ça reste une fierté. Nous, on voit notre restaurant comme un bébé. Tu ne peux pas laisser ton bébé et partir en vacances, sauf quand tu sais qu’il peut marcher, être autonome et que quelqu’un de confiance peut le surveiller. Pour le moment, notre bébé ne marche pas tout seul

Ahmed

Pour le déconfinement, Ahmed et Soufian espèrent retrouver leurs clients et envisagent déjà d’investir dans un restaurant plus grand à Paris, et pourquoi pas un jour internationaliser le concept de Cook’n Saj.

*selon TripAdvisor

Interview d’Ahmed Mawazini réalisée le 28 avril

Cook’n Saj
5 Rue Bernard Palissy, 75006 Paris
Insta : @cooknsaj

Retrouve aussi toute l’actu de RES&CO sur notre page Instagram

Choisis l’expérience RES&CO qui te plaît dans les restaurants anti-gaspi de ta ville

Publications similaires