Reconfinement : Quelles aides pour les restaurants ?

Reconfinement : Quelles aides pour les restaurants ?

Comme vous le savez les restaurants, bars et cafés sont fermés à minima jusqu’au 1er Décembre. Mais qui dit fermeture dit aussi soutien de tout ces commerces par l’Etat durant leur durée de fermeture. Le gouvernement a donc mis en place de nouvelles mesures de soutien mais a aussi renforcé les aides pour les restaurants déjà mises en place.

Indemnisation du chômage partiel

L’Etat indemnisera à 100 % le chômage partiel pour les bars, restaurants, cafés et le secteur de l’hôtellerie. Cette mesure a été annoncée depuis le 29 Septembre, mais a été prolongée jusqu’au 31 Décembre.

Renforcement du fonds de solidarité

Un fonds de solidarité avait déjà été mis en place depuis le dernier confinement. Ce dernier s’élevait à 1500 € maximum par mois aux commerces qui avaient fermé leurs portes à cause du confinement. Aujourd’hui ce montant s’élève jusqu’à 10 000 € par mois si les pertes représentent minimum 50 % du chiffre d’affaires.

Numérisation des commerces

Le gouvernement a aussi annoncé vouloir accompagner les commerces dans leur numérisation. En effet seulement 32 % des commerces en France disposent d’un site internet et cela est primordial pour pouvoir organiser un système de Click&Collect. L’Etat va donc aider financièrement les petits commerces, dont les restaurants, pour accélérer leur numérisation. Ces aides vont permettre d’accélérer la mise en place de la vente à emporter et de la livraison à domicile.

Instauration d’un crédit d’impôt

Dès 2021 l’Etat va introduire un crédit d’impôt, mesure très demandée par la CPME, afin d’inciter les bailleurs à renoncer à une partie de leur loyer. En clair, tout bailleur qui accepte de renoncer à un mois de loyer sur la période Octobre – Décembre pourra bénéficier d’un crédit d’impôt s’élevant à 30 % du montant des loyers qui n’ont pas été payés.

Cette mesure profite donc autant aux restaurateurs qu’aux bailleurs. Par exemple, pour un loyer de 5000 €, le restaurateur va pouvoir payer 10 000 € de loyer sur les trois mois au lieu des 15 000 € prévus. Le bailleur quant à lui bénéficiera donc d’un crédit d’impôt de 1500 € sur les 5000 € non perçus, ce qui permettra d’alléger ses pertes.

Remboursement de prêt différé

Pour finir, à partir du 1er Novembre toutes les entreprises qui le souhaitent pourront demander un nouveau différé de remboursement d’un an. Soit deux années de différé au total, au lieu d’un an comme c’était le cas auparavant.

Par exemple un restaurateur qui ne pourrait pas rembourser son prêt à partir de Mars 2021 pourra attendre jusqu’en 2022 pour commencer à rembourser son prêt.

Le gouvernement ne laissera donc pas tomber nos restaurants préférés, et toutes ces mesures vont permettre d’alléger l’impact de la crise sanitaire pour les restaurateurs. Leur situation reste malgré tout délicate et toute l’équipe RES&CO s’engage à les soutenir durant toute la période de confinement.

Source : Conférence de presse COVID-19 du Premier Ministre Jean Castex, le 29 octobre 2020

Source : https://unsplash.com/photos/x6IHQjRMzEg
Source image : https://unsplash.com/photos/x6IHQjRMzEg

Rejoins notre page Instagram pour ne rien rater de l’actu RES&CO : https://www.instagram.com/resandco.antigaspi/

Choisis l’expérience RES&CO qui te plaît dans les restaurants anti-gaspi de ta ville : https://www.res-and-co.fr/

Publications similaires

Laisser un commentaire