Les 10 choses à retenir de la nouvelle loi anti gaspillage

Les 10 choses à retenir de la nouvelle loi anti gaspillage

Saviez-vous que depuis début janvier 2021 une nouvelle loi concernant le gaspillage alimentaire est en vigueur ? Cette réforme anti-gaspi votée en septembre 2020 va changer beaucoup de choses dans votre quotidien. Ne vous inquiétez pas, nous allons vous épargner la lecture des 34 pages du projet de loi. Nous vous avons décrypté cette réforme pour vous livrer les éléments les plus importants à retenir.

Cette reforme fait suite à la loi n°2016-1358 du 11 février 2016, et s’oriente autour du “produire mieux et plus respectueusement”. Elle a une répercussion directe sur le quotidien des restaurateurs, industriels, producteurs et mêmes des consommateurs.

Voici les 10 choses à retenir sur la nouvelle loi anti-gaspillage :

1. La modification des dates limite de consommation visant à indiquer plus précisément lorsque le produit commence à se détériorer gustativement dans un premier temps, et combien de temps il reste consommable par la suite. En effet, nous avons déjà tous hésité à consommer un yaourt dont la date de péremption était dépassée de quelques jours. Plus besoin d’hésiter désormais car cela sera indiqué sur le produit.

2. La mise en place d’un label anti-gaspillage (article 33 pour les curieux) visant à encourager les actes en faveur de l’engagement national pour réduire le gaspillage alimentaire. Ce label peut être attribué à des restaurants, des producteurs, des grossistes, etc.

3. L’affichage sur les emballages devra être plus détaillé, il devra indiquer la composition et la conception d’un produit et si celui-ci est respectueux de l’environnement. Cela permettra aux consommateurs d’être mieux informés.

4. La mise en place d’un logo unique pour le tri sélectif pour le rendre universel et donc plus efficace. Fini les poubelles qui changent de couleur d’une ville à l’autre, désormais le mot d’ordre est harmonisation !

5. La lutte contre le plastique est aussi un point important de la reforme. En effet, les boîtes de fast food, les jouets dans les menus, les pailles et même les confettis, jusque-là composés de plastique n’échappent pas à la loi et devront obligatoirement être composés de matériaux biodégradables à partir du 1er janvier 2023. 

6. D’ailleurs le terme biodégradable est désormais interdit sur les emballages et les produits car il incitait les gens à laisser leurs déchets dans la nature.

7. C’est également dans le but de diminuer considérablement l’utilisation du plastique et des emballages que cette réforme prévoit de favoriser la vente en vrac. Les consommateurs pourront apporter leur contenants pour faire et profiteront également d’un prix préférentiel lors de leurs achats.

8. On peut retenir également la fin de l’impression systématique des tickets de caisse, interdire les emballages plastiques autour des fruits et légumes tout ça avec comme objectif global, le zéro plastique en 2040

9. La mise en place d’un système de bonus-malus dans le but d’encourager les produits les plus respectueux de l’environnement et vice-versa. 

10. Au niveau de la santé, la réforme prévoit la possibilité d’acheter des médicaments à l’unité, pour éviter le gaspillage de médicaments.

Cette réforme est une véritable avancée écologique pour une consommation plus transparente, moins polluante.

D’autres réformes sont à prévoir dans les années à venir afin d’accélérer le processus. Mais ne vous inquiétez pas d’ici là nous referons un récapitulatif pour vous tenir informés des derniers changements.

En savoir plus

Publications similaires

Laisser un commentaire